En vrac…

Mettons ça sur le dos de la fatigue, je suis incapable de penser à faire un texte bien joli bien construit… Ce seront donc des nouvelles en vrac :

  • J’ai commencé à annoncer ma grossesse. J’ai été assez surprise des réactions des gens, qui étaient tous ravis pour moi, et n’ont (presque) pas fait de remarques sur le fait que mes enfants seront très rapprochés. Enfin, on m’a quand même demandé une fois si « c’était un accident »… J’ai dégainé mon plus beau sourire, et ai expliqué que non, c’était totalement voulu. On est fifous, et surtout, ça ne regarde personne à part nous… Par ailleurs, je redoutais un peu de l’annoncer à mon travail (bon en même temps, c’est leur job de « faire avec »), sachant que 1) j’étais déjà en congé maternité il n’y a pas si longtemps, 2) une autre collègue de mon équipe est également enceinte, et notre départ à toutes les deux va poser de vrais problèmes d’organisation. Mais là encore, tout le monde a très bien réagi. Ma big boss m’a dit en souriant que c’était son boulot de gérer ce genre de situation. C’est vrai, mais ça fait du bien que ce soit eux qui nous le disent. N’étant en revanche pas partisane de crier la nouvelle sur les toits, je ne l’ai donc pas annoncé en fanfare au bureau, mais me suis faite totalement grillée au cours d’un pot de départ, mon verre de jus de fruit à la main « Ben quoi, t’es enceinte?? ». Je suis devenue toute rouge. Et j’ai dit… »euh…oui… ». Situation un peu bizarre (j’ai même hésité à dire « euh…non… », mais je me suis demandé pourquoi, je n’ai pas de raison de le cacher non plus!… tout cela en l’espace d’une demi-seconde)
  • Les RALC elles aussi ont commencé. La meilleure venant de mon amie médecin : « Tu vois, quand tu ne stresses pas, ça marche direct. Vu comme tu es angoissée, ça ne m’étonne pas que ça ait pris du temps pour la Merveille ». Et donc les OPK, je les ai inventés??? Franchement, j’ai trouvé cette remarque navrante, surtout venant d’un médecin à qui j’avais parlé de ma situation. Mais bon… j’avoue que ça me passe un peu par dessus (les circonstances étant ce qu’elles sont actuellement. Je ne l’aurais pas pris avec tant de philosophie il y a quelques mois.
  • Mon ventre est sorti d’un coup, d’un seul. Vendredi on ne voyait rien du tout, et ce lundi, impossible de le cacher sans des vêtements amples. Et malheureusement, mon rapport au corps ne semble pas avoir changé quant aux modifications de la grossesse : je n’aime pas ça. Je ne sais pas pourquoi, mais j’aimerais cacher ce petit ventre encore un peu. Que ça reste notre petit secret et puis voilà.
  • Mais côté positif, j’avais oublié à quel point les femmes enceintes sont chouchoutées : ce midi au restaurant, j’ai demandé à changer un élément de l’entrée (du jambon fumé) pour cause de grossesse. J’ai eu droit à ma petite entrée spéciale à moi, et à toutes les attentions de la serveuse. Et moi, j’aime bien me faire chouchouter. Voilà.
  • Nous avons effectué un nouveau contrôle pour le CMV, histoire d’être sûrs que cette histoire n’est plus qu’un mauvais souvenir. (En gros, il fallait que les IgG, qui sont les anticorps « à long terme » restent négatifs, ce qui prouve que je n’ai pas attrapé le virus), Les résultats sont tombés : c’était bien un faux positif. Soulagement intense, surtout que dans mon entourage je connais quelqu’un qui, enceinte, l’a vraiment attrapé, et qui vit une grossesse sous très haute surveillance et vraiment stressante.
  • Nous avons trouvé un surnom au bébé : c’est Piou-piou. C’est culcul, c’est mignon, nous sommes fans!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s