Montagnes russes.

Le 14 novembre, j’ai cligné des yeux plusieurs fois sur mon écran. J’étais enceinte. Pas beaucoup, mais je l’étais.

Je suis retournée faire des prises de sang. Trop. Plusieurs médecins m’ont dit que c’était plus générateur de stress qu’autre chose, que ça ne servait à rien. Lundi dernier, le 19 novembre, le taux BHCG était à 471. J’y suis retournée vendredi, pour ce fameux bilan de début de grossesse. Et donc, le 23 novembre, on m’a annoncé au téléphone que le taux était à 1132. Il n’avait pas doublé toutes les 48h. Ni toutes les 72 heures d’ailleurs. J’ai pleuré, je m’en suis voulu d’y avoir cru.

Hier matin, je suis retournée au laboratoire. Je voulais avoir la confirmation que cette histoire se finissait. Le taux de 1132 m’ayant été communiqué oralement, j’ai demandé à ce qu’on me le répète, avec l’espoir fou que j’avais mal entendu, qu’il s’agissait en réalité de 2132. Bien-sûr, j’avais bien entendu la première fois. La secrétaire m’a toutefois imprimé les résultats de mes examens de vendredi disponibles pour le moment, pour que je puisse en prendre connaissance. Dans la foulée, je suis allée faire cette dernière prise de sang BCHG. La dernière, quels que soient les résultats, je me suis dit qu’il fallait arrêter, maintenant.

En attendant que les résultats tombent, j’ai regardé le reste du bilan de vendredi. Vite, la première fois, il n’y avait rien à signaler. Puis, plus calmement, j’ai réépluché le compte rendu. Et là, la bonne blague : Cytomégalovirus – sérologie IgG/IgM : IgM positif. Pas de beaucoup. Mais au-dessus du seuil. Le compte-rendu indique que ce « profil sérologique » peut correspondre à plusieurs situation : une phase précoce de primo infection au CMV ; ou une fausse réaction positive pour les IgM due à une interférence. Des examens complémentaires sont en cours. Pour dire quoi? Je n’en sais trop rien.

Dans l’après-midi, je reçois les résultats de la prise de sang de hier matin, le 26 novembre : 3799,2.

Je suis toujours enceinte. Le taux a doublé cette fois-ci (Je n’y comprends pas grand chose : ça veut dire quoi, un taux qui ralentit, puis reprend du poil de la bête? Finalement tout va bien?). Mais j’ai peut-être contracté le CMV. Ou peut-être pas, car en cas d’infection, les IgG aussi doivent être positifs, ce qui n’est pas le cas. Donc soit je viens tout juste de l’attraper, et c’est bien ma veine. Soit non, c’est un faux positif, et tout va bien.

Dans tout ça, je ne sais pas s’il faut me réjouir, pleurer, ne rien faire. (J’ai choisi l’option 3 : je suis trop sidérée par ces rebondissements dont je me serais bien passée.)

J’attends. Apparemment, c’est la seule chose à faire. Attendre une échographie, pour voir si finalement l’embryon s’accroche bien, si je peux m’autoriser à y (re)croire. Attendre une nouvelle prise de sang, pour savoir ce que signifient ces résultats qui ne veulent rien dire. En croisant les doigts pour que ce ne soit pas ce fichu CMV.

Le temps va me paraître bien long.

2 réflexions sur “Montagnes russes.

  1. Bonjour. on ne se connaît pas (encore). J’ai lu un commentaire chez tobemummy sur l’infection au CMV et je t’ai répondu car j’ai été concernée. J’aurais aimé avoir quelqu’un à qui parler qui savait de quoi on parlait exactement à l’époque (autre que le corps médical). Donc si tu veux parler, je suis disponible pour toi. Courage.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s